C’est dans la lunch box (partie 1)

Toutes les semaines, la même question revient : qu’est-ce qu’on mange ? Selon nous, le pire c’est de se poser cette question tous les soirs en rentrant du boulot (crevées, il faut le préciser). Quand le midi la même question se pose également ça devient juste une corvée.

L’enjeu est vraiment de se libérer de certaines contraintes que ça soit au niveau timing, organisation et équilibre de votre alimentation. Pour nous c’est ce dernier point qui nous motive d’autant plus. Il y a une diversité d’aliments et pleins de plats à composer pour varier son alimentation et ses plaisirs.

Pour nous, les plannings repas sont une solution pour varier son alimentation et faire attention à celle-ci toute l’année. Pas seulement après les fêtes de fin d’année ou à l’arrivée du printemps pour l’été.

En partageant, nos plannings avec vous sur nos réseaux sociaux, on a eu beaucoup de personnes qui nous posaient des questions sur notre organisation. C’est ainsi qu’on a décidé de partager régulièrement nos astuces et autres idées pour vous aider à avoir une routine alimentaire comme la nôtre. Et enfin, dernier argument, vous pouvez faire quelques économies (oui, ça évite d’aller acheter votre déjeuner très cher pour finalement avoir faim à 15h).

Notice : nous tenons à préciser que nous ne sommes pas des nutritionnistes, juste 2 gourmandes qui aiment prendre soin d’elles et de ce qu’il y a dans leurs assiettes. Notre objectif est simplement de vous inspirer et/ou vous motiver.

Pour cet article, nous allons vous donner quelques astuces pour gérer vos plannings repas hebdomadaires.

Définissez les objectifs de votre planification de repas

Vous souhaitez planifier l’ensemble de vos déjeuners ou de vos dîners ? Ou peut-être les deux ?

Si vous avez un restaurant d’entreprise, vous pouvez commencer à travailler sur un planning sur 5 jours par exemple pour vos dîners. Le planning sur 5 jours est d’autant plus intéressant que vous pouvez sortir le week-end ou aller à des repas de famille ou entre amis. Sinon travailler des plannings sur 7 jours, avec un repas la semaine de travail et trois repas le week-end. Adaptez vos objectifs à votre emploi du temps.

Certains prévoient aussi des snacks ou des goûters, c’est notre cas. Les semaines paires, nous prévoyons des gâteaux et quatre quarts (qui servent aussi bien pour le goûter que pour le petit-déjeuner) et les semaines impaires, nous avons des fruits (un au petit-déjeuner, un au goûter).

Choisissez des recettes simples pour vos menus quotidiens

Le planning repas c’est justement pour ne pas se prendre la tête. Si vous prenez des recettes compliquées ou longues à réaliser, vous aurez forcément plus de chance d’abandonner. En plus ça va vous faire une prise de tête en pleine semaine de travail et le pire c’est si votre journée n’a pas été terrible.
Nous de notre côté, on aime la cuisine et on s’autorise donc des soirées cuisine avec des recettes plus ou moins longues qui nous permettent de nous détendre et de cuisiner de bons petits plats à 4 mains. C’est notre petit moment de la journée qui se solde toujours par un dîner dégustation. (Oui oui c’est cool d’être jumelles!)

Mangez ce que vous aimez

Si vous n’aimez pas certains légumes, vous pouvez soit essayer des recettes différentes pourchanger, soit trouver des aliments sains qui vous plaisent. Testez toujours une ou deux fois pour voir si c’est juste la recette ou le goût de l’aliment qui ne vous plaît vraiment pas. Nous on essaye toujours de revoir des recettes différentes parce que nos goûts changent avec les années et qu’en plus ça nous permet de varier notre alimentation. Ce qui est certain c’est qu’on ne se force pas. On prend des choses saines (si possible) et qu’on aime.

Planifiez vos repas et vos menus

Planifier les recettes, les courses et les préparations
Prenez quelques heures en début de week-end (idéalement) pour :
– Faire la liste de vos recettes
– Programmer à quel moment vous allez les réaliser
– Faire une liste des courses en conséquence
– Faire vos courses
Nous réalisons le planning lui-même après nos courses et quand nous avons une visibilité sur nos emplois du temps de semaine. Nous plaçons les préparations des recettes sur les jours les moins chargés.
Planifier les quantités
C’est une des choses qu’on a acquises dès notre plus jeune âge. Nos parents planifiaient beaucoup et surtout notre mère. Elle cuisinait plusieurs portions et ne servaient qu’une partie de la tournée. Sa technique a eu l’avantage d’éviter les excès (pour le gaspillage, elle en avait aussi une autre) et de nous apprendre à proportionner. On a toujours fait attention à tout : des morceaux de sucre au petit-déjeuner en passant par les portions des déjeuners et des dîners. Elle avait de « grandes cuillères » et on raisonnait en matières de cuillères. Après deux « grandes cuillères », l’assiette était pleine donc tu en aurais suffisamment pour tenir jusqu’au prochain repas.
Tout ça nous a bien servi et nous sert encore car on joue sur les proportions. On applique tout ça avec notre propre touche. On n’a pas les mêmes cuillères que maman donc on mange souvent dans des assiettes de tailles moyennes ou des assiettes à dessert. Elles ont l’air très vite chargées donc on sait qu’on a une quantité raisonnable et on en prend pas plus. Et on compte toujours pour le sucre (morceaux, verre de jus…).
Autre méthode : présenter vos assiettes. Ça permet de mieux gérer les quantités et de varier les contenus des assiettes. Oui c’est toujours plus joli avec des légumes de différentes couleurs et des textures différentes.

Ne négligez pas les restes de nourriture

Évidemment, il y a une démarche anti-gaspillage derrière cette astuce. Mais voyez aussi le fait que ces restes puissent vous servir en fin de semaine ou les jours où vous ne trouvez pas la motivation de cuisiner.

Les restes sont parfaits aussi pour créer d’autres plats. Par exemple, un reste de viande hachée à la sauce tomate peut servir pour des lasagnes ou un bon hachis parmentier.

En définitive, nous avons d’abord ces 5 règles qui nous paraissent simples pour démarrer une planification de repas sur le long terme. Après quelques années de pratique, nous sommes sûres d’avoir pris plus ou moins de bonnes habitudes alimentaires. Notamment en ce qui concerne la variation des repas.

PS: on vous recommande de boire au moins 1,5l d’eau par jour (thé, eaux aromatisées, eau).
P.P.S.: on vous recommande aussi de manger des fruits et des légumes tous les jours

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.