L’organisation des repas version working girl

Aller travailler tous les jours c’est fatiguant; on peut même dire que c’est épuisant! On rentre le soir et on ne pense qu’à s’affaler dans un fauteuil et passer une bonne soirée. Le hic c’est quand vient la question « qu’est-ce qu’on mange? » et qu’il vous vient à l’esprit que vous devez aussi préparer le déjeuner du lendemain. On flemmardise un peu, il est 23h, il faut se coucher au plus vite! Et ça n’est pas très loin de la vie alimentaire d’un étudiant.

Dans les deux cas, sans surprise, les mêmes problèmes se posent.  

  • Problème #1: la question qu’est ce qu’on mange? 
  • Problème #2: un manque d’inspiration accru par les nombreux tickets Resto reçus à la fin du mois
  • Problème #3: des repas pas très équilibrés

On s’est très vite mise d’accord! Il nous fallait un plan pour tous ces petits tracas. Et comme la clé de toute chose est l’organisation, on a sorti du papier et quelques stylos. 

Notre méthode: 

On a fait une liste de tous les plats qui nous plaisent et qu’on a l’habitude de manger. 

L’essentiel est d’avoir une liste de repas facile à faire et qui ne demandent pas de s’arrêter au supermarché en rentrant tous les soirs.

Pour notre semaine, on prévoit 4 repas et un jour bonus. Pour laisser place à la flemme si elle arrive à l’improviste. C’est le jour de sortie pour nous (comme le MacDo le mercredi au collège! ). 

exemple-emploi-du-temps-des-repas

Les repas de fin de semaine sont moins élaborés et plus laborieux à faire. Alors la stratégie consistait à mettre des plats simples en fin de semaine. 

Pour les menus: on s’est penché sur l’alternative « plat+dessert » ou « entrée+plat+dessert ». Franchement, pour nous la meilleure formule est la deuxième. La satiété dure un peu plus et ça évite le craquage de milieu d’après-midi. 

Pour les courses: on a listé tout ce dont on avait besoin pour chaque plat en gardant bien en tête qu’un ingrédient peut servir pour 2 repas (très souvent le cas pour les légumes). 

Pour les préparations: on a opté pour des pré-préparations de certains éléments. Par exemple, on assaisonne la viande ou le poulet avant de les congeler. Pour les entrées, on prépare les deux ou trois premières de la semaine et on les recouvre de papier film pour les mettre sous-vide en quelque sorte. 

Organisation_repas_entrées

Notre opinion:

C’est un bon système pour organiser ses repas. On perd moins de temps à chercher ce qu’on mange et moins de temps à préparer en total improvisation.  Par contre, il faut quand même mettre la main à la pâte tous les jours.

En faisant de tous petits efforts vous pouvez carrément économiser et mieux gérer votre santé alimentaire.

Et vous? Quelle est votre organisation?

2 commentaires Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.